Mot-clef « Apple »

Mon avis sur l'ASUS Transformer Pad TF300T

Introduction

Pendant longtemps j'ai considéré qu'une tablette tactile ne me servirait à rien. Mes usages ne l'imposaient pas du tout et je ne suis pas du genre à acheter un nouveau gadget technologique si je n'y pré-sens pas un réel intérêt.

Puis ces derniers mois, je me suis rendu compte que mon usage de mon smartphone avait évolué et finalement se faisait en grande partie dans mon lit et plus majoritairement dans les transports. Dans ce contexte le fait qu'il soit petit n'apporte environ rien mais fait perdre considérablement en terme de lisibilité. Du coup la tablette devenait intéressante. De plus c'était l'occasion de reporter le remplacement de mon iPhone qui était motivé essentiellement par la petite taille de son écran.

Partant de là restait à en choisir une.

Premier candidat possible : l'iPad. Ça aurait été cohérent avec l'iPhone mais tant qu'à faire c'était l'occasion de passer à un truc moins cloisonné, censuré, dirigé et verrouillé. Bref, exit Apple. De toutes façons, je ne compte pas rester sur un iPhone pour ces mêmes raisons.

À part ça on a essentiellement de l'Android. Plein de fabricants font plein de tablettes qui se ressemblent toutes et c'est pas évident de choisir. Je suis passé à la Fnac pour tester un petit peu ce qu'il avaient mais je n'étais pas vraiment emballé : sur la plupart même le défilement d'un bureau à l'autre n'était pas vraiment fluide... Rien de très enthousiasmant.

Puis je suis tombé sur le test de l'ASUS Transformer Pad TF300T (oui ils sont doué pour trouver des noms courts et faciles à retenir...) de La Chaine Techno qui m'a plutôt bien convaincu : un clavier, de bonnes performances, tout ça. Je suis donc repassé par la Fnac pour confirmer que celle là offrait bien un défilement fluide au moins sur les fonctions de base puis je suis rentré chez moi la commander sur le net là où le prix était intéressant (faut pas déconner non plus).

La tablette en elle-meme

Bon, clairement c'est déjà pas une tablette bas de gamme (en même temps si c'est pour acheter de la merde, autant rien acheter du tout, ça évite de regretter une semaine après) puisque l'ensemble m'a coûté environ 500€ pour :
- la tablette
- le dock clavier
- une housse et une carte mémoire de 32Go supplémentaire

Donc comme je le disais plus haut, niveau performances, c'est correct : c'est globalement assez fluide à part de temps en temps quelques ralentissements sur Firefox. Le tactile est réactif et plutôt précis, je n'ai pas senti de différence notable par rapport à l'iPhone, donc techniquement ça fonctionne bien. L'autonomie est pour l'instant très bonne (à voir comment se comportera la batterie sur la durée).

Le doc clavier et bon aussi avec un clavier AZERTY pas trop petit et qui remplace le clavier tactile lorsqu'il est branché (ce qui libère significativement de la place sur l'écran). De plus il contient également une batterie, ce qui double l'autonomie de l'appareil, donc c'est plutôt pas mal.

Seul reproche (mais pas spécifique à celle-ci en paritculier) : encore un câble spé pour connecter la tablette au PC ou à une prise de courant. Certes USB d'un côté mais avec une nouvelle prise spé de l'autre qui ressemble furieusement à celle de l'iPhone avec quelques millimètres en moins... Quand les fabricants vont-ils enfin se mettre d'accord là dessus ? J'ai bien peur que ça ne puisse pas arriver tant qu'aucune loi ne les y obligera (et accessoirement que les brevets les en dissuaderont)... dommage, parce que c'est bien chiant de ne pas pouvoir répartir tous ces câbles sur nos différents lieux d'utilisation plutôt que de devoir les trimbaler à chaque fois (ou les acheter chacun en x+n exemplaires).

Maintenant le côté logiciel

Déjà premier point : après plusieurs années à utiliser un iPhone, je redécouvre le bonheur de transférer des fichier dessus sans passer par la case imposée iTunes \o/ Eh oui, pouvoir simplement brancher la tablette sur son PC et accéder à son système de fichier directement. La base quoi. Ça semble évident comme ça mais chez Apple ça n'existe pas.

À part ça c'est mon premier appareil sur Android, et globalement ça passe plutôt bien. Quelques trucs auxquels il faut se faire au début mais globalement c'est comparable à l'iPhone avec quelques petits points un peu moins agréables en terme d'ergonomie et d'autres largement meilleurs.

Le plus gros point fort c'est la navigation entre les applications. Sur l'iPhone, même s'ils ont introduit le multitâche il y a quelque temps, c'est quand même assez rare d'arriver à passer d'une appli à l'autre sans perdre son contexte (genre si vous espérez retrouver le tweet que vous étiez en train de taper sur l'appli Twitter en après un saut sur le client mail, vous allez vite déchanter). Là les applis restent vraiment ouvertes (bon à l'inverse elles restent peut-être un peu trop ouvertes mais bon, je préfère ça personnellement ça marche mieux à l'usage) et le bouton de retour qui vaut autant au sein de l'application que d'une application à l'autre est juste très pratique.

Autre point fort : on peut installer des applications sans passer par un quelconque "store". Donc ça veut dire que si je veux faire un appli et la diffuser à un public restreint sans payer la taxe Apple (plusieurs 10aines d'euro par an rien que pour avoir le droit de mettre un truc sur l'AppStore, même pour une diffusion gratuite). Et du coup le corollaire c'est qu'on est pas bridé à des navigateurs basé sur le moteur de rendu Apple (le dernier pour Safari et le précédent pour les autres). Je peux donc installer un Firefox mobile avec adblock ou un Opera mobile et ça c'est BIEN. Ça me permet de contribuer à ralentir la transformation déjà bien entamée de webkit en IE6 pour les mobile (c'est à dire un moteur omniprésent et des sites conçus uniquement pour lui excluant d'emblée tout autre acteur) en faisant baisser sa part de marché.

Enfin un autre point très positif : les applis natives imposées par le constructeur, ben on peut les désactiver. Si si c'est vrai, ça parait fou comme ça mais c'est vrai. Bon faut chercher un peu mais ça se fait. J'ai pu virer les Google+, Gmail et autres qui s'entêtaient à vouloir se relancer continuellement en tâche de fond alors que je ne m'en sers pas.

Bon après ça reste du Google, donc c'est pas non plus le paradis. On a l'impression de vendre son âme en démarrant la tablette la première fois. Puis on se tape de la pub ici ou là (mais finalement pas tellement plus que depuis l'arrivée d'iAd chez Apple) et on se fait sans doute espionner à tout va (mais là non plus Apple n'est sans doute pas en reste). L'idéal aurait été un OS libre piloté par une organisation sans but lucratif mais pour l'instant c'est pas encore trop ça... De deux maux il faut choisir le moindre. En l'occurrence je ne fais pas plus confiance à Google qu'à Apple mais au moins j'ai plus d'ouverture sur l'usage de ma tablette, c'est déjà ça.

Y a aussi quelques points ergonomiques discutables et des habitudes qu'on aurait bien aimé garder de l'iPhone mais qui ne sont pas transposables mais globalement après une semaine d'utilisation je m'y suis fait et à par l'effet de "rebond" marquant le bas d'une fenêtre (qui est sans doute breveté Apple, d'où son absence de la plupart des applis), je ne trouve pas vraiment de gros points noirs sur l'ergonomie.

Sur le store et les applications, je trouve par contre assez gênant l'absence de signalétique disant si l'appli est compatible avec de grand écrans ou non. En effet un certain nombre d'applications ne "scalent" pas ou très mal sur un écran de tablette et sont manifestement optimisées uniquement pour les téléphones. Ça fait souvent tester plusieurs applis avant d'en trouver une satisfaisante (raison de plus pour ne jamais en acheter... ce que je ne prévoyais pas de faire de toutes façons).

Enfin un point gênant : Firefox a un bug avec le clavier et passe en clavier anglais pour les champs de formulaires alors qu'il gère bien le clavier français pour la barre d'adresse. J'espère que ce bug sera vite corrigé..

Conclusion

Pour l'instant je suis plutôt satisfait de mon achat et ne le regrette pas. Ça me confirme également dans mon idée qu'actuellement la concurrence a largement rattrapé Apple sur le segment des appareils mobiles et qu'on peut donc largement s'en passer.

L'iPad est sans doute au moins aussi bon technologiquement et je l'ai écarté d'emblée pour sa fermeture. Ces considération idéologiques sur le caractère ouvert du système peuvent paraitre accessoires puisqu'au final on arrive à faire la majorité de ce qu'on veut vraiment faire sur un iPhone ou un iPad. Mais est-il vraiment raisonnable de continuer à valider les systèmes fermés d'une société si d'autres options sont disponibles avec un niveau de qualité proche ?


iPhone : gaffe aux mises à jour d'applications

De temps en temps je mets à jour mes applications... En général je ne prends pas le temps de vérifier application par application ce qui est mis à jour, me contentant de cliquer sur "télécharger les mises à jour gratuites" dans iTunes.

Ben je pense que je vais changer de méthode et stopper toute mise à jour non-justifiée par un gros ajout !

Pourquoi ? Parce que ce matin, je télécharge donc toutes les mises à jour, puis je synchronise mon iPhone. Et là, surprise : il termine la synchro par une alerte "l'application My Shop'list n'a pas pu être installée car elle n'est pas compatible avec votre iPhone". Sauf qu'a priori il n'y a aucune raison que ce soit le cas : sur iTunes, aucune mention d'une restriction... La dernière version mentionne juste "compatible avec l'iPod Touch", mais ça ne devrait pas exclure l'iPhone, donc a priori aucune raison (visible en tous cas... j'imagine que ça doit venir de la dernière version mineure de l'OS que j'ai imprudemment installée moins de 3 mois après sa sortie).

À la base ça ne poserait pas plus de problème que ça si c'était pour une nouvelle installation : tant pis, ça marche pas, c'est pas grave, l'application est gratuite, j'ai rien perdu. Le hic c'est que là c'est une mise à jour ! Donc en gros le mécanisme super sécure implémenté par Apple c'est :

  1. je mets à jour
  2. je teste la compatibilité
  3. j'efface si c'est pas compatible

Y a comme un truc qui va pas dans la procédure ! Si l'appli est installée c'est que la version installée EST compatible. Donc avec deux sous de jugeote on teste la compatibilité de la mise à jour AVANT de l'installer et si ce n'est pas compatible, on LAISSE l'ancienne version !

C'est quand même assez impressionnant qu'une boite comme Apple commette des bourdes pareilles... Ils devraient prendre des cours chez Mozilla : ça fait bien longtemps que Firefox teste la compatibilité des extensions avant d'installer plutôt qu'après !

Bon, j'imagine que la prochaine version de l'application règlera le problème et que je récupèrerai mon appli... mais entre temps est-ce que l'iPhone conserve mes listes de courses que j'ai saisies dans l'appli et qu'en aucune manière Apple ne me permet de synchroniser (parce qu'évidemment, la synchro de données c'est réservé aux applis Apple... pourtant un synchro entre mon iPhone et mon iPod Touch je trouverais pas ça particulièrement déconnant) ou sauvegarder de quelque manière que ce soit ? Là est la question...

Bref encore un truc foireux à mettre sur le compte de la gestion des applications sur l'iPhone (qui est déjà loin d'être parfaite, comme je le disais il y a quelques temps) :blase:

Je crois bien que dans deux ans, quand se posera la question du renouvellement (et donc du changement de téléphone), je regarderai plus attentivement ce qui se fait ailleurs... Parce que ce système du tout fermé avec des mécanismes complètement foireux laissés au bon vouloir d'Apple, ça commence à me gonfler. Parce que je ne sais pas ce qui se fait sur les autres téléphones mais sur un ordinateur je peux sauvegarder mes données quand j'en ai envie ! Je ne suis pas tributaire des fonctions que propose l'éditeur de l'OS. J'imagine que sur les téléphones disposant d'un OS plus ouvert on doit pouvoir le faire...

EDIT à 18h52 :
En fait je suis passé trop vite aux conclusions : ce n'était que dans l'affichage d'iTunes qu'il me l'avait enlevé. Sur l'iPhone elle était toujours là. Ce n'est que lors de la synchro suivante qu'il l'a supprimée vu qu'il l'avait virée de la liste dans l'interface d'iTunes... Donc si un cas comme ça se présente, on a jusqu'à la synchro suivante pour récupérer ses données :)

Par contre, détail amusant : dans l'interface d'iTunes il l'a retirée et remplacée par une autre (placée en fin de page), vu que j'ai plus d'applis que de pages pour les ranger. Puis après syncro je me retrouve sur l'iPhone avec une autre appli à la place et pas à la fin de la page mais là où mon appli était placée... Ça sent le truc pas du tout réfléchi et qui marche par chance :eyes:

Ensuite j'ai poussé le test en remettant l'application dans l'interface puis en relançant encore une synchro : surprise ! Cette fois elle s'installe sans problème... Donc effectivement il n'y avait aucun problème de compatibilité. Par contre, comme je le soupçonnais, j'ai perdu toutes les données enregistrées dans l'application... Heureusement que ce n'était que des listes de courses et rien de plus important...

Bref c'est pas au point leur truc...


L'iPhone, c'est bien mais pas parfait non plus !

Après mon article précédent qui relevait principalement des points positifs de l'iPhone, emporté par l'enthousiasme de la nouveauté, parlons un peu des défauts aussi. Parce que même si l'iPhone est excellent par bien des points de vue, il reste largement perfectible sur pas mal de points ! Et surtout en ce qui concerne la gestion des applications.

L'interface

Premier point que je commence à sentir fortement après un an de téléchargements sur l'AppStore : l'interface principale de l'OS : les pages de 12 applis qu'on fait défiler avec le doigt, ça en jette au premier abord et c'est sympa tant qu'on a que quelques pages. Par contre une fois qu'on commence à en avoir plus, c'est de plus en plus lourd. Il y a bien la recherche qui peut faciliter la tâche et certaines personnes n'utilisent que ça (y compris sur leur ordinateur). Certes. Mais personnellement j'aime bien quand les choses sont organisées. Ayant une bonne mémoire je sais où je range les choses, donc j'aime bien pouvoir les classer comme je veux.

Et c'est là que l'interface d'Apple pèche (hum, pêche ? pèche ? je sais jamais...) vraiment : trier les applis est un véritable calvaire, surtout s'il faut les déplacer de plusieurs pages. Et au moindre faux mouvement on se retrouve avec la dernière appli de la page repoussée à la page suivante et tout est décalé... Bref c'est vraiment mal foutu (et encore faut-il trouver comment enclencher le mode, j'avais dû chercher sur le net pour ça à l'époque). Y a bien une interface dans iTunes maintenant qui est un peu plus utilisable mais c'est pas encore ça... Franchement, Apple qui s'en sort bien en général pour les interfaces ne s'est pas trop illustrée sur celle-ci.

Qu'est-ce que j'aimerais pouvoir ranger mes applis dans des dossiers qui permettraient sur ma première page d'avoir accès en deux "clics" à la plupart ! Plutôt que de devoir défiler les pages ou taper le nom dans la recherche, ce serait bien plus pratique. Et ça ne couterait pas bien cher à développer je pense... Ou alors des tags qui permettraient de retrouver facilement les jeux ou tel ou tel type d'applis. D'autant qu'une classification par défaut existe déjà sur l'AppStore !

Bref, y a moyen de faire sacrément mieux de ce côté là. Espérons qu'Apple se soit penchée dessus pour la prochaine version d'iPhone OS !

La limitation du nombre d'applications

"640 Ko de mémoire devraient suffire à tout le monde", a dit Bill Gates en 1981, ce qui lui a valu d'être rapidement sujet à de nombreuses railleries, étant donné que très rapidement ça n'a plus été suffisant pour personne.

Ben apparemment quelqu'un s'est dit chez Apple que personne n'aurait jamais l'utilité d'avoir plus de 180 applications sur son iPhone... C'est sans doute vrai pour les gens qui ne testent que très peu d'applis ou jettent tout ce qu'ils n'utilisent pas souvent. Et pour les applications utilitaire c'est sans doute valable. Sauf que l'iPhone et plus encore l'iPod Touch se positionnent aussi largement sur les jeux. Et personnellement, quand un jeu que j'ai téléchargé me semble sympa, j'ai envie de pouvoir le garder, même si j'y joue très rarement. Ça me permet notamment un jour où je n'ai rien à faire (au hasard, dans le train par exemple) de pouvoir rejouer à quelques jeux pris au hasard dans ma ludothèque.

Sauf que du coup ben la limite de 180 applis elle est atteinte relativement rapidement en fait ! Et d'autant plus quand on pense que les applications natives ne sont pas supprimables (oui, perso les applications Bourse, Météo ou Itunes ne me servent absolument jamais mais pas moyen de les virer... on peur les repousser dans la dernière page, la grisée qui ne sera pas installée mais ça merdouille joyeusement et on risque à chaque synchro de les voir réapparaitre à la place d'une autre). Pendant un moment je ne téléchargeais pas grand chose, à part un tour dans les rayons de l'AppStore de temps en temps... maintenant que je suis abonné aux flux RSS de quelques sites ben je l'ai atteinte cette fameuse limite. Et maintenant à chaque nouveau téléchargement je dois supprimer une application existante pour pouvoir l'installer. Il se trouve que j'ai toujours mon iPod Touch à côté, donc pour un bout je me contente de les mettre sur l'un des deux uniquement mais c'est franchement un palliatif limité face à un manque sur lequel on n'a aucune prise.

Pourtant c'est pas la place en mémoire qui manque : j'ai encore plus de 8Go de libre ! C'est pas une limitation technique, juste une limitation logicielle arbitraire. Sur un système un peu plus ouvert, un développeur se serait déjà penché sur le problème et aurait fourni le patch pour corriger le manque (c'est d'ailleurs sans doute le cas dans le monde du jailbreak) mais là, non, on est dans l'écosystème captif d'Apple et là c'est Apple qui décide de ce dont on a besoin.

Jusqu'à il y a peu, ça ne me dérangeait pas trop cette mainmise totale d'Apple mais là ça commence lentement à se faire sentir de façons négative :-/ Espérons que d'ici deux ans, la concurrence se soit réveillée et fournisse un environnement de qualité, histoire que mon prochain nouvellement se fasse vers un système plus ouvert... Malheureusement pour l'instant, à part Google, je ne vois pas grand chose se profiler très nettement (et Google, même leur politique n'est pas dictatorial comme Apple, je trouve qu'ils commencent à être trop omniprésents, donc j'aimerais bien ne pas leur confier ce pan là aussi). M'enfin en deux ans, l'eau a le temps de couler sous les ponts et il peut se passer pas mal de choses... Par exemple un assouplissement du côté d'Apple, on peut toujours rêver :) Ou pas.

La gestion des applications dans iTunes

J'ai évoqué brièvement un peu plus haut la partie tri des applis depuis iTunes, alternative à l'interface propre à l'iPhone. Et si cet aspect n'est pas top, c'est loin d'être le pire concernant les applications dans iTunes !

En effet, quand j'ai acheté mon iPhone, je l'ai connecté à mon MacBook pour synchroniser les applications et là, catastrophe il met tout, y compris celles que j'avais déjà jeté depuis longtemps de mon iPod (et au passage, je dépassais donc allègrement la limite des 180 du coup). S'en est donc suivie une longue opération de tri pour virer ce qui ne m'intéressait plus. Et du coup aussi l'effacer de ma bibliothèque iTunes (du moins pour tout ce qui était applications gratuites, les payantes, même pas top, je préfère les garder, on sait jamais ce qu'une prochaine mise à jour pourrait ajouter qui la rendrait bien plus utilisable !).

Et là, premier problème : ben les applications n'ont pas le même nom ni la même icône de l'un à l'autre ! ben ouais, dans iTunes le nom peut être vachement plus long et du coup le classement alphabétique ne les place pas du tout dans le même ordre ! De même, il n'est pas rare qu'une application ait une icône spécifique le temps d'une promo et cette icône reste après téléchargement dans iTunes. Sauf que une fois sur l'iPhone ou l'iPod, ben c'est toujours l'icône d'origine. Et là on a un joyeux bordel fort peu propice au tri...

Ça serait déjà un peu moins gênant si on pouvait avoir une vue des applications avec une colonne par appareil synchronisé et une case coché ou non selon que l'application y est ou non. Ce serait tout simple mais diablement efficace pour avoir une vue d'ensemble et gérer les choses plus sereinement.

Alors certes, sans doute que peu de gens ont deux appareils à synchroniser mais deux ans et demi après la sortie des premiers iPhones et iPods Touch, il y a des chances que ce soit le cas d'une part grandissante des utilisateurs qui sera de moins en moins négligeable au fil du temps.

Conclusion

Dans ces points que j'ai relevés, la plupart n'ont pas bougé depuis le début (à part l'ajout de la fonction de recherche et l'interface de tri des applications dans iTunes)... Il serait donc temps qu'Apple se décide à dépoussiérer un peu cette partie là qui avec le succès actuel de l'AppStore et le fait que beaucoup d'utilisateurs sont là depuis maintenant pas mal de temps (donc même s'ils testent peu d'applications, au bout d'un moment, ils finissent par en avoir beaucoup quand même) deviendra de plus en plus limitante.

Espérons que la prochaine version de l'OS prévue pour le début de l'été (comme chaque année) apporte enfin quelques solutions de ce côté là !

Après il y a encore d'autres points gênants, notamment le fait qu'il est impossible pour une application de proposer des contenus pour une autre ou bien l'impossibilité de synchroniser les données d'autres applications que les applications natives made by Apple (j'aurais bien synchronisé mes listes de courses entre l'iPod et l'iPhone...) mais c'est globalement moins problématique pour moi actuellement que les points que j'ai détaillés plus haut.


L'AppStore, impressions après quelques mois d'utilisation

Ça fait maintenant un peu plus de deux mois que j'ai mon iPod Touch et donc que j'utilise l'AppStore d'Apple pour télécharger mes applications. Un temps largement suffisant pour relever bon nombre d'imperfections, voire de gros défauts à ce système qui pour l'instant n'a pas de concurrence possible (Apple n'autorisant que ce seul et unique mode de téléchargement).

La recherche d'applications

Ce point là est assez pauvre : on peut rechercher par mot-clé et c'est bien quand on a un besoin précis, en gros quand on cherche un application utilitaire. Mais quand veut juste flâner un peu pour trouver des applications intéressantes, là c'est nettement moins pratique.

Il y a bien les "classements" mais ils me semblent assez bizarrement organisés : les top 100 ne bougent pas tellement et ne sont réellement intéressant que quand on vient pour la première fois ou alors rarement. Les listes de nouveautés sont assez bizarrement agencées avec des applis des 3 ou 4 derniers mois dans une liste de moins de 4 entrées pour les jeux : puis mystérieusement d'une visite à l'autre, certaines applis disparaissent remplacées par d'autres qui ne sont pas forcément plus récentes... Bref, c'est peu compréhensible et pas très fonctionnel si on veut régulièrement passer voir ce qu'il y a de nouveau.

Les commentaires

Là aussi c'est très peu fonctionnel on a uniquement des commentaires, avec systématiquement une note.

On n'est pas gâtés entre les innombrables utilisateurs qui commentent "Super appli !" puis mettent une seule étoile (l'erreur est humaine mais quand on voit ça pour une appli sur deux ou trois... on se dit que peut être l'interface de saisie de la note est à revoir) et les commentaires dénotant d'un QI proche de 0 du style "Sur iPod mais pas pour Mac ! Incroyable, ce truc ne marche qu'avec les PC sous ouin-dose => corbeille" (avec une seule étoile du coup), pour une appli dont la première phrase du descriptif indique "allows you to remote control your home theater PC running Windows"... forcément, faut lire le descriptif, hein. Pourquoi pas foutre aussi une seule étoile à une appli de dictionnaire avec pour commentaire "Wesh tro nul y fai pas le brui du sabre lazer !!! poubelle !!!!!" ?

Mais outre ces problèmes liés aux utilisateurs et sur lesquels Apple ne peut pas forcément faire grand chose, il y en a d'autres qui sont nettement plus de son ressort, comme le fait que l'AppStore propose des commentaires mais absolument pas de support technique, FAQ ou autres. Du coup beaucoup d'utilisateurs se contentent de poster un commentaire à 1 étoile pour demander comment faire tel ou tel truc... C'est con, ça pourrit grandement la lisibilité de la chose.

On pourrait objecter que c'est une boutique et que la Fnac ou Amazon ne propose pas de section support sur les logiciels qu'ils vendent, ce qui est tout à fait vrai. Sauf que là il y a une différence de taille : l'AppStore est un canal de diffusion exclusif. Et ça, ça change tout. En effet, il est là en tant qu'unique interface entre l'utilisateur et une bonne part des développeurs d'applications : c'est un peu plus qu'une boutique. Certes, il n'est pas rare que les développeurs fassent également un site par ailleurs pour parler de leur appli (et heureusement) mais c'est quand même par l'AppStore que beaucoup de gens trouvent leurs applications et les achètent.

Dans ce contexte où Apple se pose en point central, on pourrait attendre d'elle qu'elle mette en place ce qu'il faut pour que les choses se déroulent correctement. Mais ce n'est pas trop le cas...

Conclusion

Bref au final, si je suis très satisfait de mon iPod (même si comme le prévoyait Nikohk dans un commentaire, effectivement, je commence à lorgner un peu du côté de l'iPhone, parce que le Wifi c'est quand même très limité... mais j'attendrai au moins la sortie du prochain modèle pour me poser sérieusement la question), concernant l'AppStore, je suis nettement moins enthousiaste.