Catégorie « Ordiphone / tablette »

Suppression d'applications préinstallées sur Android

J’ai toujours été embêté avec mes appareils Android, en particulier mon ordiphone actuel (un Xiaomi Redmi Note 3) parce que plein d’applications arrivent par défaut et, selon la « norme » communément admise sur les appareils mobiles où on contrôle de moins en moins la machine, pas désinstallables ni même désactivables (en tous cas pas facilement… rooter l’appareil présente des risques notamment).

Puis hier je tombe sur ce pouet :

Je viens de découvrir comment désinstaller une appli système sans être root ! 😍

#AndroiDeMesDeux

adb shell pm uninstall -k --user 0 com.facebook.system

— Pourrito 🐧 (@pourrito@mastodon.xyz) le 11 août 2018 à 20:34

Et là les portes s’ouvrent pour un nettoyage des saloperies de Google et du fabricant, notamment celles qui tournent en tâche de fond pour rien en cramant la batterie et en bazardant des données on ne sait où.

Mise en place de l’environnement.

En gros on passe par les outils de développement pour Android pour lancer des commandes de suppression de certaines applications.

Pour ça il faut commencer par installer adb (Android Debug Bridge), perso j’ai suivi les indications proposées , en passant par la solution “Minimal ADB and Fastboot” vu que je ne compte pas faire de développement Android.

Ensuite on peut brancher l’appareil en USB et aller activer le mode développeur comme indiqué dans la procédure précédente (forcément dans mon cas la surcouche constructeur faisait que c’était pas sur la même ligne qu’il fallait chercher, en fait il fallait multi-cliquer sur “Version MIUI” plutôt que “Numéro de build”) puis activer le débogage USB (bon là comme j’ai fait les choses dans le désordre, j’avais pas de driver et j’ai pas réussi à redéclencher sa recherche… finalement je suis passé par la procédure décrite ici jusqu’à l’étape où il installe le driver puis j’ai annulé l’installation et tout allait bien).

Grand nettoyage

La principale difficulté est d’identifier les applications à désinstaller (et accessoirement s’assurer un minimum qu’on peut bien les désinstaller sans danger).

Commencez par un petit

adb shell pm list packages

pour connaître le nom exact de l'appli à supprimer.

— Pourrito 🐧 (@pourrito@mastodon.xyz) le 11 août 2018 à 20:41

Dans mon cas comme le terminal sous Windows (oui un jour j’installerai un Linux chez moi mais j’ai pas encore eu le courage) est tout pourri, j’ai préféré envoyer la liste dans un fichier :

adb shell pm list packages > tmp.txt

Puis j’ai foutu tout ça dans un tableur histoire de trier alphabétiquement et pouvoir prendre des notes sur ce que je désinstalle et à quoi ça correspond (ça peut être bien si par la suite on a des problèmes et qu’on veut retrouver ce qu’on a fait).

Bon partant de là reste un point assez chiant : identifier le nom interne des applications dans la liste. Des fois c’est assez ressemblant au nom “publique”, d’autres fois non. Il se trouve qu’il y a longtemps j’avais installé Disable Manager, une application censée permettre justement de désactiver des applications système… mais qui s’est avérée nécessiter des droits root. Il se trouve qu’elle a un intérêt : elle liste toutes les applications en indiquant à la fois le nom technique interne et le nom publique visible, du coup ça permet d’avoir la correspondance.

À ce stade j’ai pu virer les conneries telles que Gmail, Google Photo ou encore l’appli de météo fournie par le constructeur.

adb shell pm uninstall --user 0 com.google.android.gm
adb shell pm uninstall --user 0 com.google.android.apps.photos
adb shell pm uninstall --user 0 com.miui.weather2
...

Après c’est plus compliqué pour les applications un peu plus système, parce qu’on a là dedans des trucs effectivement système, des conneries (genre fonds d’écrans animés) et des trucs nuisibles (genre tracking publicitaires). En fouillant un peu j’ai trouvé plusieurs pages listant des applications non-nécessaires, notamment celle-ci et celle-là (spécifique pour MiUI, la surcouche Xiaomi)… Du coup j’ai viré 2-3 trucs mais avec parcimonie parce que j’ai pas trop envie de flinguer mon appareil, juste d’économiser la batterie et de le rendre un peu moins bavard avec l’extérieure (genre si je pouvais m’éviter d’activer systématiquement le mode économie d’énergie ça m’arrangerait… jusqu’à présent c’était le seul moyen que j’avais trouvé pour empêcher les Gmail et autres de se relancer en tâche de fond).

Voilà, maintenant je croise les doigts en espérant n’avoir rien cassé :smile:


Ajout du 14/08/2018 à 21h35

Je viens de tomber sur un autre article sur le sujet qui fait suite au même pouet avec quelques éléments complémentaires, comme des indications spécifiques à Archlinux (là où moi je suis passé par Windows) ou bien la précision suivante :

Comme il le précise lui-même un peu plus tard, il est à noter que l'argument -k est inutile, car sert exclusivement à conserver les paramètres et données de l'application. Dans un cas de nettoyage avancé, nous pouvons l'omettre pour supprimer complètement les applications visées.

Du coup j’ai enlevé le -k de mon exemple plus haut.


Premières impressions à chaud sur l'ordiphone ZTE Open C et Firefox OS

Ça fait un moment que je m'intéresse à Firefox OS pour des raisons à la fois philosophico-politiques et techniques. En effet, d'une part le fait qu'il soit développé par une organisation sans but lucratif mettant en avant le respect de la vie privée et l'intérêt de l'utilisateur plutôt qu'un géant commercial m'inspire nettement plus confiance et d'autre part les applications utilisant des technologies WEB (HTML/CSS/JavaScript), c'est nettement plus attractif que de devoir apprendre un langage dédié à la plateforme (en plus une application Firefox OS peut tourner sur un PC ou même un terminal Android du moment que Firefox y est installé). Bref a priori ça semblait intéressant.

Le problème c'est que Mozilla a axé sa stratégie sur les pays émergents et les ordiphones à bas coût, donc transition a priori difficile depuis un iPhone qui n'est pas trop la même gamme. De plus pour la même raison il est difficile de trouver des ces terminaux en France. Le premier à arriver officiellement en France est le ZTE Open C au prix officiel de 70€. Un appareil relativement bas de gamme donc. J'ai donc décidé d'en prendre un pour tester l'OS à prix modique : 70€ c'est un investissement très raisonnable. Mais je ne m'attends pas particulièrement à en faire mon téléphone principal. Quoique pour ce que j'en fais actuellement, ça pourrait.

Finalement, je l'ai même eu pour 63€ sur eBay, directement vendu par ZTE depuis le Royaume Unis. Au final ça a juste une conséquence : le chargeur secteur a une connectique qui suit la norme anglaise et nécessite donc un adaptateur pour être utilisé sur les prises de courant françaises. Ça porte assez peu à conséquence dans mon cas puisque des adaptateurs secteur/USB j'en ai déjà plusieurs. Et puis le plus souvent je recharge mon téléphone directement sur l'ordi. Mais sinon, achetez-le en France et vous n'aurez pas ce problème ^^

À part ça , sur le matériel on a un câble micro USB. Enfin une connectique standard ! Ça me change de mon iPhone 3GS et de ma tablette Asus Transformer Pad qui ont chacun une prise spécifique obligeant à trimbaler un câble par appareil :) Il est également livré avec des écouteurs qui ont l'air assez bas de gamme, comme on pouvait s'en douter (c'est un appareil 70€, pas 600€). On notera encore que la boite est plutôt jolie, même si ça n'a qu'une importance très limitée. Voilà pour le matériel.

Concernant l'ordiphone lui-même, il a un appareil photo tout pourri (moins bon que celui de mon vieil iPhone 3GS, donc clairement faut pas compter dessus) et pas de caméra côté écran, donc on oublie la conversation vidéo (qui ne me manquera pas personnellement, je n'y ai jamais vu trop d'intérêt à part bouffer de la bande passante ce qui, reconnaissons-le, reste somme toute limité).

L'écran fait 4 pouces, soit un peu plus grand que celui de l'iPhone 3GS mais l'image me semble un peu moins nette, donc sans doute moins agréable pour une utilisation intensive. Il a très peu d'espace de stockage : 4Go dont 1,9 libres mais permet d'ajouter jusqu'à 32Go via une carte micro SD, ce qui est plutôt appréciable (en même temps, à part Apple, qui ne le permet pas ?), avec le bémol qu'il faut ouvrir le téléphone pour la mettre contrairement à ma tablette Asus où elle est accessible de l'extérieur (en même temps sur ma tablette je crois l'avoir sortie une fois depuis que je l'ai, donc c'est assez accessoire). Enfin l'appareil permet également de capter la radio, ce qui ne me servira pas souvent mais c'est toujours ça de pris. Par contre ça nécessite de brancher des écouteurs qui servent d'antenne. Voilà pour l'appareil en lui-même (cf la fiche technique pour plus de détails).

Passons l'utilisation maintenant. Déjà, au démarrage, pas de numéro de carte à renseigner ni rien, juste une adresse e-mail optionnelle si on veut s'abonner à la newsletter. C'est très plaisant de ne pour une fois pas avoir à vendre son âme. On sent l'effet "fondation à but non-lucratif". Idem pour accéder à la place de marché : pour installer des applications gratuites, pas besoin d'authentification quelconque \o/ Y a 10 ans, habitué aux ordinateurs de bureau on aurait trouvé ça tout à fait normal, maintenant on est agréablement surpris…

On a droit à un petit tutoriel qui ne dépaysera pas les utilisateur d'iOS ou d'Adroid : c'est tout pareil ou presque.

Ensuite il y a relativement peu d'applications à la con pré-installées (je n'ai eu à supprimer que Facebook, par contre elle est revenue par la suite, probablement lors de la mise à jour, espérons que ce ne soit qu'un accident !).

Autre point intéressant : quand une application veut accéder à la géolocalisation, elle demande l'autorisation. Si on la refuse, l'appli tournera mais sans la localisation. Et au moment du choix, on spécifie si ce choix doit être conservé pour la suite ou pas, ce qui permet une assez bonne maitrise de la chose.

Côté performances pour le peu que j'ai testé, c'est pas mal, tout est plutôt fluide. L'écran tactile semble fonctionner assez bien mais j'ai l'impression qu'il est moins précis sur les bords. L'autonomie, aucune idée à ce stade, on va voir à l'usage.

Voilà voilà, ça c'était les premières impressions à chaud (et je ne parle pas seulement de la météo :we: ) après une heure à jouer avec. Je referai sans doute un autre article d'ici un mois avec un peu de recul. Mais globalement l'OS me semble pas mal à première vue et facile à prendre en main quand on connait iOS ou Android, quand à l'appareil me semble honorable par rapport à son prix même si clairement c'est pas du matériel haut de gamme.


Toujours afficher la barre d'adresse dans Firefox pour Android

Depuis quelques versions, la dernière zone d'interface utilisateur survivante de la version Android de Firefox, la barre d'adresse, a acquis la merveilleuse capacité de disparaitre quand on fait défiler la page.

Je n'ai aucun doute que sur un téléphone timbre-poste ça peut être intéressant. Par contre l'imposer à tous c'est oublier un peu vite qu'Android ne se limite pas à ça. Il fonctionne aussi sur des tablettes ou des téléphones avec un écran utilisable où on peut garder cette barre à l'écran tout en ayant encore la place pour autre chose (je sais ça a l'air fou dit comme ça). Il eut donc été malin d'en faire une option et non pas de l'imposer à tout le monde sans distinction. Hélas, les options de configuration de Firefox pour Android sont dramatiquement limitées et celle-ci n'en fait pas partie.

Donc le grand public devra bien se contenter de continuer à jouer à cache cache avec sa barre d'adresse. Pas de chance pour lui. Pour les autres il y a tout de même une solution ne nécessitant même pas d'installer une extension, car Firefox reste bien plus ouvert que ses concurrents et permet donc de personnaliser certaines choses pour peu d'être prêt à faire le grand saut et à ouvrir about:config au risque de tout casser si l'on n'y prend pas garde. (parce que là plus de garde fou ni d'explication quelconque, démerdez-vous. Vous vouliez faire autre chose que ce que les spécialistes ont décidé pour vous, faut assumer maintenant).

La procédure reste simple une fois qu'on sait quoi chercher :

  • taper about:config dans la barre à tout faire
  • rechercher le mot-clé dynamic
  • changer la valeur de la clé browser.chrome.dynamictoolbar à false

Félicitations, vous venez de contrer l'une des dernières régressions de l'interface de votre navigateur. En espérant que cette variable de configuration restera prise en compte dans les futures versions.


Quelques extensions pour Firefox sur Android #1

Vu que j'ai acheté une tablette Android, j'y ai installé Firefox et forcément j'ai regardé les extensions disponibles. Première impression : y en a très peu.

Cela étant dit, j'ai quand même trouvé de quoi remédier à 3 problèmes majeurs. Puis pour les retrouver facilement, j'ai créé une collection qui les recense.

La publicité : Adblock Plus

La première raison qui fait que je ne suis pas près de quitter Firefox sur mon PC c'est bien Adblock qui permet de purifier un peu les pages de tous les parasites publicitaires qui plombent les performances, consomment de la bande passante, perturbent la navigation et enfin obligent à faire des efforts pour les ignorer et rester concentré sur ce qu'on est venu voir sur le site.

Et donc, joie : une version d'Adblock existe pour Android \o/

Utiliser les versions desktop des sites : Desktop by Default

Les sites mobiles, ça part d'un bon sentiment. C'est fait pour que quand on a un écran format timbre poste, on ait une chance de pouvoir naviguer. Le hic, c'est que déjà sur un smartphone avec un écran pas trop petit, ce n'est pas toujours justifié mais sur une tablette dix pouces, ça devient juste très chiant ! Parce que ces sites mobiles avec moins de fonctionnalités, un design tout petit et tout ben sur un écran plus grand c'est juste moins navigable et lisible que la version desktop. Quand ce n'est pas bugué (genre Google images, j'arrive juste pas à naviguer entre les pages).

Pour y remédier, Firefox propose dans son menu de passer sur la version desktop du site mais ça a deux inconvénients : il faut le faire manuellement à chaque fois et ça redirige en général sur l'accueil... pas pratique quand on vient sur un article donné (genre via Twitter).

Cette extension permet de cocher cette case par défaut et d'un coup c'est vachement mieux.

Seul bémol : je ne sais pas ce qu'ils font exactement quand on coche la case, mais pour certains sites ça ne fonctionne pas. Par exemple le site du monde qui quoiqu'il arrive te redirige sur sa putain de version mobile toute pourrie écrite en taille 2 mais où le texte s'étire sur toute la largeur, ce qui empêche de zoomer sans devoir scroller horizontalement en permanence...

Toujours autoriser le zoom : Always Zoom

Un problème plus marginal mais ça arrive quand même : certains sites désactivent le zoom. C'est con, ça sert à rien et potentiellement ça emmerde l'utilisateur, autant de raisons manifestement suffisantes pour que certains sites le fassent.

Cette extensions de désactiver la désactivation du zoom. Je n'arrive plus à me souvenir où j'avais eu le problème, donc pas pu valider que ça marche effectivement bien mais y a pas de raison...


Mon avis sur l'ASUS Transformer Pad TF300T

Introduction

Pendant longtemps j'ai considéré qu'une tablette tactile ne me servirait à rien. Mes usages ne l'imposaient pas du tout et je ne suis pas du genre à acheter un nouveau gadget technologique si je n'y pré-sens pas un réel intérêt.

Puis ces derniers mois, je me suis rendu compte que mon usage de mon smartphone avait évolué et finalement se faisait en grande partie dans mon lit et plus majoritairement dans les transports. Dans ce contexte le fait qu'il soit petit n'apporte environ rien mais fait perdre considérablement en terme de lisibilité. Du coup la tablette devenait intéressante. De plus c'était l'occasion de reporter le remplacement de mon iPhone qui était motivé essentiellement par la petite taille de son écran.

Partant de là restait à en choisir une.

Premier candidat possible : l'iPad. Ça aurait été cohérent avec l'iPhone mais tant qu'à faire c'était l'occasion de passer à un truc moins cloisonné, censuré, dirigé et verrouillé. Bref, exit Apple. De toutes façons, je ne compte pas rester sur un iPhone pour ces mêmes raisons.

À part ça on a essentiellement de l'Android. Plein de fabricants font plein de tablettes qui se ressemblent toutes et c'est pas évident de choisir. Je suis passé à la Fnac pour tester un petit peu ce qu'il avaient mais je n'étais pas vraiment emballé : sur la plupart même le défilement d'un bureau à l'autre n'était pas vraiment fluide... Rien de très enthousiasmant.

Puis je suis tombé sur le test de l'ASUS Transformer Pad TF300T (oui ils sont doué pour trouver des noms courts et faciles à retenir...) de La Chaine Techno qui m'a plutôt bien convaincu : un clavier, de bonnes performances, tout ça. Je suis donc repassé par la Fnac pour confirmer que celle là offrait bien un défilement fluide au moins sur les fonctions de base puis je suis rentré chez moi la commander sur le net là où le prix était intéressant (faut pas déconner non plus).

La tablette en elle-meme

Bon, clairement c'est déjà pas une tablette bas de gamme (en même temps si c'est pour acheter de la merde, autant rien acheter du tout, ça évite de regretter une semaine après) puisque l'ensemble m'a coûté environ 500€ pour :
- la tablette
- le dock clavier
- une housse et une carte mémoire de 32Go supplémentaire

Donc comme je le disais plus haut, niveau performances, c'est correct : c'est globalement assez fluide à part de temps en temps quelques ralentissements sur Firefox. Le tactile est réactif et plutôt précis, je n'ai pas senti de différence notable par rapport à l'iPhone, donc techniquement ça fonctionne bien. L'autonomie est pour l'instant très bonne (à voir comment se comportera la batterie sur la durée).

Le doc clavier et bon aussi avec un clavier AZERTY pas trop petit et qui remplace le clavier tactile lorsqu'il est branché (ce qui libère significativement de la place sur l'écran). De plus il contient également une batterie, ce qui double l'autonomie de l'appareil, donc c'est plutôt pas mal.

Seul reproche (mais pas spécifique à celle-ci en paritculier) : encore un câble spé pour connecter la tablette au PC ou à une prise de courant. Certes USB d'un côté mais avec une nouvelle prise spé de l'autre qui ressemble furieusement à celle de l'iPhone avec quelques millimètres en moins... Quand les fabricants vont-ils enfin se mettre d'accord là dessus ? J'ai bien peur que ça ne puisse pas arriver tant qu'aucune loi ne les y obligera (et accessoirement que les brevets les en dissuaderont)... dommage, parce que c'est bien chiant de ne pas pouvoir répartir tous ces câbles sur nos différents lieux d'utilisation plutôt que de devoir les trimbaler à chaque fois (ou les acheter chacun en x+n exemplaires).

Maintenant le côté logiciel

Déjà premier point : après plusieurs années à utiliser un iPhone, je redécouvre le bonheur de transférer des fichier dessus sans passer par la case imposée iTunes \o/ Eh oui, pouvoir simplement brancher la tablette sur son PC et accéder à son système de fichier directement. La base quoi. Ça semble évident comme ça mais chez Apple ça n'existe pas.

À part ça c'est mon premier appareil sur Android, et globalement ça passe plutôt bien. Quelques trucs auxquels il faut se faire au début mais globalement c'est comparable à l'iPhone avec quelques petits points un peu moins agréables en terme d'ergonomie et d'autres largement meilleurs.

Le plus gros point fort c'est la navigation entre les applications. Sur l'iPhone, même s'ils ont introduit le multitâche il y a quelque temps, c'est quand même assez rare d'arriver à passer d'une appli à l'autre sans perdre son contexte (genre si vous espérez retrouver le tweet que vous étiez en train de taper sur l'appli Twitter en après un saut sur le client mail, vous allez vite déchanter). Là les applis restent vraiment ouvertes (bon à l'inverse elles restent peut-être un peu trop ouvertes mais bon, je préfère ça personnellement ça marche mieux à l'usage) et le bouton de retour qui vaut autant au sein de l'application que d'une application à l'autre est juste très pratique.

Autre point fort : on peut installer des applications sans passer par un quelconque "store". Donc ça veut dire que si je veux faire un appli et la diffuser à un public restreint sans payer la taxe Apple (plusieurs 10aines d'euro par an rien que pour avoir le droit de mettre un truc sur l'AppStore, même pour une diffusion gratuite). Et du coup le corollaire c'est qu'on est pas bridé à des navigateurs basé sur le moteur de rendu Apple (le dernier pour Safari et le précédent pour les autres). Je peux donc installer un Firefox mobile avec adblock ou un Opera mobile et ça c'est BIEN. Ça me permet de contribuer à ralentir la transformation déjà bien entamée de webkit en IE6 pour les mobile (c'est à dire un moteur omniprésent et des sites conçus uniquement pour lui excluant d'emblée tout autre acteur) en faisant baisser sa part de marché.

Enfin un autre point très positif : les applis natives imposées par le constructeur, ben on peut les désactiver. Si si c'est vrai, ça parait fou comme ça mais c'est vrai. Bon faut chercher un peu mais ça se fait. J'ai pu virer les Google+, Gmail et autres qui s'entêtaient à vouloir se relancer continuellement en tâche de fond alors que je ne m'en sers pas.

Bon après ça reste du Google, donc c'est pas non plus le paradis. On a l'impression de vendre son âme en démarrant la tablette la première fois. Puis on se tape de la pub ici ou là (mais finalement pas tellement plus que depuis l'arrivée d'iAd chez Apple) et on se fait sans doute espionner à tout va (mais là non plus Apple n'est sans doute pas en reste). L'idéal aurait été un OS libre piloté par une organisation sans but lucratif mais pour l'instant c'est pas encore trop ça... De deux maux il faut choisir le moindre. En l'occurrence je ne fais pas plus confiance à Google qu'à Apple mais au moins j'ai plus d'ouverture sur l'usage de ma tablette, c'est déjà ça.

Y a aussi quelques points ergonomiques discutables et des habitudes qu'on aurait bien aimé garder de l'iPhone mais qui ne sont pas transposables mais globalement après une semaine d'utilisation je m'y suis fait et à par l'effet de "rebond" marquant le bas d'une fenêtre (qui est sans doute breveté Apple, d'où son absence de la plupart des applis), je ne trouve pas vraiment de gros points noirs sur l'ergonomie.

Sur le store et les applications, je trouve par contre assez gênant l'absence de signalétique disant si l'appli est compatible avec de grand écrans ou non. En effet un certain nombre d'applications ne "scalent" pas ou très mal sur un écran de tablette et sont manifestement optimisées uniquement pour les téléphones. Ça fait souvent tester plusieurs applis avant d'en trouver une satisfaisante (raison de plus pour ne jamais en acheter... ce que je ne prévoyais pas de faire de toutes façons).

Enfin un point gênant : Firefox a un bug avec le clavier et passe en clavier anglais pour les champs de formulaires alors qu'il gère bien le clavier français pour la barre d'adresse. J'espère que ce bug sera vite corrigé..

Conclusion

Pour l'instant je suis plutôt satisfait de mon achat et ne le regrette pas. Ça me confirme également dans mon idée qu'actuellement la concurrence a largement rattrapé Apple sur le segment des appareils mobiles et qu'on peut donc largement s'en passer.

L'iPad est sans doute au moins aussi bon technologiquement et je l'ai écarté d'emblée pour sa fermeture. Ces considération idéologiques sur le caractère ouvert du système peuvent paraitre accessoires puisqu'au final on arrive à faire la majorité de ce qu'on veut vraiment faire sur un iPhone ou un iPad. Mais est-il vraiment raisonnable de continuer à valider les systèmes fermés d'une société si d'autres options sont disponibles avec un niveau de qualité proche ?