Premières impressions à chaud sur l'ordiphone ZTE Open C et Firefox OS

Ça fait un moment que je m'intéresse à Firefox OS pour des raisons à la fois philosophico-politiques et techniques. En effet, d'une part le fait qu'il soit développé par une organisation sans but lucratif mettant en avant le respect de la vie privée et l'intérêt de l'utilisateur plutôt qu'un géant commercial m'inspire nettement plus confiance et d'autre part les applications utilisant des technologies WEB (HTML/CSS/JavaScript), c'est nettement plus attractif que de devoir apprendre un langage dédié à la plateforme (en plus une application Firefox OS peut tourner sur un PC ou même un terminal Android du moment que Firefox y est installé). Bref a priori ça semblait intéressant.

Le problème c'est que Mozilla a axé sa stratégie sur les pays émergents et les ordiphones à bas coût, donc transition a priori difficile depuis un iPhone qui n'est pas trop la même gamme. De plus pour la même raison il est difficile de trouver des ces terminaux en France. Le premier à arriver officiellement en France est le ZTE Open C au prix officiel de 70€. Un appareil relativement bas de gamme donc. J'ai donc décidé d'en prendre un pour tester l'OS à prix modique : 70€ c'est un investissement très raisonnable. Mais je ne m'attends pas particulièrement à en faire mon téléphone principal. Quoique pour ce que j'en fais actuellement, ça pourrait.

Finalement, je l'ai même eu pour 63€ sur eBay, directement vendu par ZTE depuis le Royaume Unis. Au final ça a juste une conséquence : le chargeur secteur a une connectique qui suit la norme anglaise et nécessite donc un adaptateur pour être utilisé sur les prises de courant françaises. Ça porte assez peu à conséquence dans mon cas puisque des adaptateurs secteur/USB j'en ai déjà plusieurs. Et puis le plus souvent je recharge mon téléphone directement sur l'ordi. Mais sinon, achetez-le en France et vous n'aurez pas ce problème ^^

À part ça , sur le matériel on a un câble micro USB. Enfin une connectique standard ! Ça me change de mon iPhone 3GS et de ma tablette Asus Transformer Pad qui ont chacun une prise spécifique obligeant à trimbaler un câble par appareil :) Il est également livré avec des écouteurs qui ont l'air assez bas de gamme, comme on pouvait s'en douter (c'est un appareil 70€, pas 600€). On notera encore que la boite est plutôt jolie, même si ça n'a qu'une importance très limitée. Voilà pour le matériel.

Concernant l'ordiphone lui-même, il a un appareil photo tout pourri (moins bon que celui de mon vieil iPhone 3GS, donc clairement faut pas compter dessus) et pas de caméra côté écran, donc on oublie la conversation vidéo (qui ne me manquera pas personnellement, je n'y ai jamais vu trop d'intérêt à part bouffer de la bande passante ce qui, reconnaissons-le, reste somme toute limité).

L'écran fait 4 pouces, soit un peu plus grand que celui de l'iPhone 3GS mais l'image me semble un peu moins nette, donc sans doute moins agréable pour une utilisation intensive. Il a très peu d'espace de stockage : 4Go dont 1,9 libres mais permet d'ajouter jusqu'à 32Go via une carte micro SD, ce qui est plutôt appréciable (en même temps, à part Apple, qui ne le permet pas ?), avec le bémol qu'il faut ouvrir le téléphone pour la mettre contrairement à ma tablette Asus où elle est accessible de l'extérieur (en même temps sur ma tablette je crois l'avoir sortie une fois depuis que je l'ai, donc c'est assez accessoire). Enfin l'appareil permet également de capter la radio, ce qui ne me servira pas souvent mais c'est toujours ça de pris. Par contre ça nécessite de brancher des écouteurs qui servent d'antenne. Voilà pour l'appareil en lui-même (cf la fiche technique pour plus de détails).

Passons l'utilisation maintenant. Déjà, au démarrage, pas de numéro de carte à renseigner ni rien, juste une adresse e-mail optionnelle si on veut s'abonner à la newsletter. C'est très plaisant de ne pour une fois pas avoir à vendre son âme. On sent l'effet "fondation à but non-lucratif". Idem pour accéder à la place de marché : pour installer des applications gratuites, pas besoin d'authentification quelconque \o/ Y a 10 ans, habitué aux ordinateurs de bureau on aurait trouvé ça tout à fait normal, maintenant on est agréablement surpris…

On a droit à un petit tutoriel qui ne dépaysera pas les utilisateur d'iOS ou d'Adroid : c'est tout pareil ou presque.

Ensuite il y a relativement peu d'applications à la con pré-installées (je n'ai eu à supprimer que Facebook, par contre elle est revenue par la suite, probablement lors de la mise à jour, espérons que ce ne soit qu'un accident !).

Autre point intéressant : quand une application veut accéder à la géolocalisation, elle demande l'autorisation. Si on la refuse, l'appli tournera mais sans la localisation. Et au moment du choix, on spécifie si ce choix doit être conservé pour la suite ou pas, ce qui permet une assez bonne maitrise de la chose.

Côté performances pour le peu que j'ai testé, c'est pas mal, tout est plutôt fluide. L'écran tactile semble fonctionner assez bien mais j'ai l'impression qu'il est moins précis sur les bords. L'autonomie, aucune idée à ce stade, on va voir à l'usage.

Voilà voilà, ça c'était les premières impressions à chaud (et je ne parle pas seulement de la météo :we: ) après une heure à jouer avec. Je referai sans doute un autre article d'ici un mois avec un peu de recul. Mais globalement l'OS me semble pas mal à première vue et facile à prendre en main quand on connait iOS ou Android, quand à l'appareil me semble honorable par rapport à son prix même si clairement c'est pas du matériel haut de gamme.

Soumettre un commentaire

La soumission de commentaire fonctionne via un envoi de mail à une adresse dédiée, pour plus de précisions sur les raisons de ce fonctionnement atypique vous pouvez consulter cet article.

0 commentaires