Mot-clef « Repost »

Carte Magic perso : Corco Ungo

Deuxième carte initialement postée sur l'Assemblée de Funomanciens (le 02/01/2011) et que je reposte ici avec son commentaire d'origine.

Corco Ungo
Corco Ungo

Historiquement, il s'agit de la 3e carte que j'ai faite, elle date donc de septembre déjà.

Réalisation

La carte est réalisée avec GIMP, à partir du fond de carte de NorthNikko d'après le psd Sovelis.

La réalisation en elle-même reste assez basique : intégration de l'image avec un petit dépassement pour faire sérieux. Plus un léger effet sur le liseré bleu/noir histoire qu'il soit pas complètement uni vu que sur les arpenteurs il est plus large que sur les autres cartes.

L'illustration quand à elle est trouvée sur DeviantArt : Zodiac - Capricorn par Stephanie Pui-Mun Law.

Côté symbole d'extension, cf ma carte précédente :razz:

Capacité

Pas de mécanique super originale pour cette carte, le tout découlant de l'illustration.

Bleu pour l'ambiance éthérée de l'illustration, les nuages, le vent, les oiseaux, tout ça. Noir pour les corbeaux qui sont quand même un peu des charognards puis le côté triste de l'ambiance.

Pour le nom, j'ai pioché dans le dictionnaire Quenya (l'une des langues elfique de Tolkien) :

corco
(nom) corbeau
ungo
(nom) nuage, ombre sombre

Ensuite les capacités, ça tourne autour des corbeau, mais j'ai pris le type standard "oiseau" pour rester sur un type existant :

  • la première change une créature en corbeau (lui donnant le vol du même coup)
  • la seconde change Corco lui-même en corbeau
  • la troisième appelle à lui tous les corbeaux qui délaissent le temps d'un tour le festin que leur proposent les cadavres des créatures mortes jusque là.

Niveau équilibre c'est clairement pas surpuissant : la première capacité nécessite une créature bleue ou noire à transformer, ses deux points de loyauté initiaux en font un arpenteur assez peu résistant et sa dernière capacité nécessite d'avoir des cartes de créatures dans les cimetières pour être efficace...

Pour compenser ça, il ne coûte que deux à jouer et deux hybrides qui plus est, donc il est moins cher que tous les arpenteurs officiels et sa première capacité étant à Sybmbole : loyauté +2, il compense assez vite sa faiblesse initiale. Ça me semble donc relativement équilibré... même s'il est vrai que j'aurais peut-être pu en faire une simple rare plutôt qu'une mythique.

PS : le terme "arpenteur" est volontaire. J'aime pas le "planeswalker" non-traduit que WotC utilise actuellement.


Carte Magic perso : Buveuse d’âmes

Vu que je ne remettrai probablement pas l'Assemblée des Funomanciens en service (trop de boulot pour un site mort). Je vais reposter ici les cartes Magic perso que j'avais postées dessus, avec les commentaires d'origine.

On commence avec la première carte postée là bas (le 29/12/2010), même si ce n'est pas forcément la plus recherchée et originale.

Buveuse d'âmes
Buveuse d'âmes

Historiquement, il s'agit de ma seconde carte, mais je l'ai retouchée par la suite.

Je suis parti d'une illustration provenant encore une fois de Deviant Art : Warmt par Nillia (pas trouvé de vrai nom, donc je laisse le pseudo).

Je partais plus sur une ambiance et un style graphique particulier que sur une originalité forte dans la capacité, d'où cette capacité relativement classique mais qui colle bien à l'illustration : on a une sorte d'esprit qui s'approche d'un cadavre mais avec un visage que je trouve plus souriant que triste (contrairement au personnage qu'elle est censée représenter d'après ce que je comprends du commentaire de l'auteur - oui, mon anglais reste approximatif, donc potentiellement si ça se trouve j'ai compris de travers :we:). Donc partant de là une créature Esprit plutôt noir s'imposait, avec une capacité liée aux morts.

J'ai écrit le texte d'ambiance avant d'introduire la référence aux samouraïs et chevaliers, mais après coup ça s'imposait tout en rendant la capacité un poil moins classique ^^

Concernant la puissance, d'un côté ça me semble assez fort mais comme pour la booster il faut d'une part avoir des créatures dans un cimetière et d'autre part l'engager (ce qui empêche d'attaquer le même tour), ça me semble pas trop abusé... Cela dit, je reconnais qu'avec les cartes qui sortent actuellement, j'ai du mal à juger sur ce point, tant je trouve que la moitié des rares sont abusées par rapport à mes critères de joueur de Magic à ses début en France (j'ai arrêté à la sortie d'Odyssée pour ne reprendre vraiment qu'en fin d'année dernière et le moins qu'on puisse dire c'est que la puissance des cartes a un peu évolué entre temps !).

Ça c'est pour la capacité, maintenant passons à la réalisation : c'est toujours sous GIMP, avec le xcf de Sovelis (me semble bien que celui là il l'a fait directement).

GIMP que je maîtrise modérément (et d'autant plus modérément quand j'ai fait la première version de cette carte), donc l'idée était notamment de voir un peu ce qu'on pouvait faire avec des textures et les différent mode d'incrustation des calques... Je suis donc parti de deux autres illustration du même auteur : Prickly Plant et So happy to see you. Ainsi on reste dans le même style graphique que l'illustration, même si on s'éloigne un peu du style Magic classique.

Concernant le symbole d'extension, j'utilise toujours le même mais comme c'est la première carte que je poste ici, je vais l'expliciter un peu : lorsque j'ai fait ma première carte (déjà postée sur Magic Corporation avant le cataclysme et que je re-posterai ici quand je l'aurai un peu révisée) je cherchais un truc sympa qui pourrait me servir pour d'autres cartes (donc pas lié particulièrement à celle-ci), ne trouvant rien de bien convaincant, j'ai cherché du côté des alphabets fantaisistes un "D" (première lettre de mon pseudo) et c'est le Quenya, l'un des alphabets elfiques imaginés par Tolkien qui l'emporte avec un symbole plutôt sympa ^^ Là par contre, pour le symbole, j'ai lâché GIMP que je maitrise moyennement pour mon bon vieux Picture Publisher que je connais sur le bout des doigt, même s'il est moins puissant.

Voilà voilà, je pense que j'ai environ tout dit ^^