Mot-clef « Linux »

Quelques trucs sur UNIX/Linux #5

Générer un mot de passe aléatoire

Pour générer une chaîne aléatoire, pouvant par exemple servir de mot de passe, dans un terminal entrer la ligne suivante :

< /dev/urandom tr -dc _A-Z-a-z-0-9 | head -c 10; echo ""

Il est possible de modifier les caractères autorisés via l’option -dc de urandom et le nombre de caractères via l’option -c de head.

Le echo "" sert juste à forcer un retour à la ligne.

Correction d’une commande

Dans le terminal, il est possible de la ré-exécuter la dernière commande en remplaçant la première occurrence d’une chaîne par une autre.

Exemple :

# Affiche 'toto'
echo 'toto'
# Affiche 'tato'
^to^ta^

Ceci peut être utile pour corriger une faute de frappe. Attention, seule la première occurrence est remplacée et la nouvelle commande est exécutée dans la foulée sans demande de confirmation.

Revenir en arrière dans les répertoires

La commande cd permet de revenir au précédent répertoire où l’on était via cd -.

Attention, cela fait bien retourner au dernier dossier où l’on était et pas remonter d’un cran dans l’arborescence (qui se fait via cd ..).


Quelques trucs sur UNIX/Linux #4

Crontab et 49-3

Crontab : changer l’adresse e-mail de destination

Il est possible de spécifier l’utilisateur destinataire des mails de la crontab en définissant la variable MAILTO en début de fichier.

Remplacement de l’adresse par défaut :

MAILTO=webmaster@mon-site.fake

Désactivation de l’envoir de mail :

MAILTO=""

(source)

Crontab : redirection de la sortie dans un fichier

Par défaut cron envoie par mail l’ensemble des sorties (standard et erreur) des tâches exécutées. Il peut être intéressant d’écrire tout ça dans des fichiers de logs à la place.

Pour ce faire il suffit d’utiliser les mécanismes de redirections de sorties habituellement disponibles dans les terminaux en terminant la ligne par > /path/to/log/file 2>&1. La première partie (> /path/to/log/file) déclenche la redirection de la sortie standard, la seconde partie (2>&1) effectue la redirection de la sortie d’erreur dans la sortie standard.

Exemples :

# Redirection de la sortie standard dans le fichier /path/cron.log et envoi par e-mail de la sortie d'erreur
* * * * * /path/to/script > /path/cron.log

# Redirection des sorties standard et erreur dans le fichier /path/cron.log
* * * * * /path/to/script > /path/cron.log 2>&1

(source)

Rejouer la dernière commande en ajoutant sudo

Il m’arrive de temps en temps de lancer une commande nécessitant les droits root en oubliant de la précéder par sudo. Il est possible de rappeler la dernière commande l’historique mais la syntaxe est un poil longue et compliquée.

La solution que j’ai retenue est donc d’ajouter un alias dans mon fichier .bash_aliases :

# 49.3
alias 49.3='sudo "$BASH" -c "$(history -p !!)"'

Le nom 49.3 est court et facile à retenir puisqu’il fait directement référence à l’article 49 alinéa 3 de la constitution française dont le principe est somme toute assez proche ^^


Quelques trucs sur UNIX/Linux #1

Les habitués du mode console n'apprendront probablement rien de cet article mais pour ceux qui, comme moi, ne s'en servent qu'occasionnellement, ça peut s'avérer instructif.

Recherche dans l'historique

On a vu il y a quelques temps qu'on pouvait alléger l'historique des commandes saisies en ignorant les doublons. Si la commande que vous recherchez est malgré cela noyée dans la masse, vous pouvez utiliser ctrl+r et taper les premiers caractères de la commande recherchée pour la retrouver.

Blocage de la console

Le raccourci ctrl+s permet de suspendre le terminal (saisie et exécution). Pour le débloquer, le raccourci est ctrl+q donc si le terminal se bloquer mystérieusement (ce qui peut arriver vu que ctrl+s est le raccourci de sauvegarde dans la majorité des éditeurs de texte graphiques et qu'il n'est pas rare de le taper machinalement après une saisie), tentez ça avant de frapper sauvagement sur votre clavier ;)

Retrouver les plus gros fichier de votre système

Une partition est pleine, il faut faire de la place ! Oui, mais où sont les gros fichiers qui consomment tout l'espace ? Telle est la situation dans laquelle je me suis retrouvé pas plus tard qu'il y a 5 minutes...

Après une brève recherche sur le net ( que je en compte pas refaire à l'avenir, d'où l'intérêt d'en donner le résultat ici :) ), voici la réponse avec une combinaison de du et sort :

du -S <noeud-de-l'arborescence> | sort -n

Soit dans mon cas, pour lister tous les dossiers du système :

du -S / | sort -n

On retrouvera alors les dossiers contenant les plus gros fichiers en fin de liste. Par contre ça peut mettre un peu de temps à s'exécuter vu que ça fait le tour de tous les dossiers.